La Gradation  -   Le mannequin
©  M.Wathelet-BarthFashion
Barthfashion | Sommaire techniques couture  |  Sommaire GéométriePage Précédente
          
Une fois maîtrisée, les bases de la piqûre et du montage, la couturière peut commencer à travailler sur un patron. Ce n'est pas toujours aussi simple qu'il puisse le paraître. Les problèmes liés au modèle, les conformations légèrement différentes de la silhouette de référence font qu'une part du travail est du ressort de l'ajustage. C'est à ce moment que le mannequin peut être important dans votre atelier.

La gradation n'est que la possible reproduction de votre base de référence, une translation de type homothétique. Cela vous donne la possibilité de travailler sur plusieurs tailles commerciales et ainsi d'entrer dans la petite série. Vous travaillez votre base sur votre mannequin d'atelier, mise au point, finition, puis sur cette base, vous passez à l'élaboration de plusieurs tailles.
Dans le cours professionnel de Barthfashion, vous travaillerez sur deux mannequins :

Le B269 sera utilisé surtout pour les exercices et recherche de volume et d'essayage, Le B428 sera directement associé à l'étude de la toile et du vêtement. Ce mannequin représente une base de taille 38 avec comme mesures 90 - 66 - 93. La poitrine possède un bonnet C.

Le B428 une fois maîtrisé, vous n'aurez plus qu'à grader votre réalisation pour passer dans les autres tailles soit le 34,36 et le 40,42.
Ce mannequin vous permettra d'approcher tous les types de vêtements y compris l'atelier lingerie.

Dans les deux livres de couture de Line Jaque vous trouverez matière non sur la gradation proprement dite mais plutôt sur le moulage.Le B269 sera utile pour développer le chapitre consacré à l'essayage. Dans les livres de DP Studio, le principe de l'homothétie mise en pratique sur une base de type maille y est développée.

Ces auteurs font partie de votre bibliothèque de travail en suivant le cours d'atelier de Barthfashion.